santeSANTÉ! SPORTÉ! CLARTÉ!

Traduire Elfriede JELINEK

Elisabeth Kargl

Présentation par Isabelle Mangou

l'unebévue-éditeur, ISBN 2-914596-19-7, 96 p. 10 euros

Elisabeth Kargl, dans ce bref essai, fait état des difficultés de la réception française de l'œuvre jelinekienne. Elle étudie comment Elfriede Jelinek travaille la langue, en use comme d'un matériau brut, et en même temps, comment cette langue « fait des siennes », s'émancipe. Ainsi se crée une langue propre qui s'oppose aux langues identitaires, notamment celle du sol, du sang et du terroir, que Jelinek appelle le kitsch bucolique autrichien nazi.

Jelinek fait du corps de la langue un lieu de sexe et de combat auquel se heurtent les traducteurs. Comment faire passer cette machine textuelle en français ?

Elisabeth Kargl enseigne les études germaniques à l'Université de Nantes.

D'origine autrichienne, elle a fait des études de littérature comparée, de romanistique et des études germaniques à Vienne, Nantes et Paris. Sa thèse de doctorat en co-tutelle (Vienne/Paris III Sorbonne-Nouvelle) porte sur les traductions de l'œuvre théâtrale d'Elfriede Jelinek (à paraître). Elle est aussi l'auteure de plusieurs articles sur l'œuvre d'Elfriede Jelinek.

Isabelle Mangou est psychanalyste.

Elle a publié Une école du balbutiement, masochisme, lettre et répétition, aux Cahiers de l'Unebévue et divers articles, notamment sur les travaux de Charles Malamoud, de Georges Didi-Huberman, ou de Pascal Quignard. Elle participe à la rédaction de la revue de psychanalyse L'Unebévue.